↗ XML
[S. 1] increment_line_height_2decrement_line_height_2
     J'avais reçu, Monsieur, votre lettre du 25 Décembre de-
puis quelques jours, et je me préparais à y répondre, lorsqu'on
m'a apporté celle du 9 de ce mois. Il est très vrai que j'ai
passé par Augsbourg le jour que M. votre fils a donné son
concert. Je me trouvai à ce concert, et assez près pour me faire
remarquer, mais ni lui ni Madame sa mère me reconnut;
et comme j'étais très pressé et que je repartais la nuit même,
que je ne m'étais même arrêté que pour ce concert, je ne
voulais pas me faire connaitre, et ayant appris que notre
Amadeo devait aller à Paris, je réservais mon entrevue pour
ce temps. Je serai très aise de le revoir, mais je suis fâché
qu'il vienne sans vous. Comme il doit être en route présentement,
je m'attends à le voir arriver d'un jour à l'autre, et je sau=
rai alors ce que je pourrai faire pour son service. Il est en
bonnes mains étant avec M. Wendling qui pourra lui être
très utile, mais personne ne peut remplacer un pere. Il y a trois


INTERNATIONALE
STIFTUNG:
„MOZARTEUM”
1881
[S. 2] increment_line_height_2decrement_line_height_2
mois que je suis de retour de mon voyage de Russie, mais j'ignore
encore si ce sera le dernier. Lorsque vous m'avez vu, je ne
promettais pas de devenir un si grand coureur; il serait temps
de songer au repos. Je vous envoie ci joint mon adresse, pour
que vos lettres ne risquent plus de s'égarer. Je suis accablé
d'affaires et d'écritures et par conséquent bien mauvais cor=
respondant; mais lorsque M. votre fils sera ici, il sera mon se=
cretaire, et nous vous tiendrons au courant. En attendant n'ayez
point d'inquiétude. Je crois votre fils d'une conduite assez sage
pour ne pas redouter pour lui les dangers de Paris. S'il était en=
clin au libertinage, il pourrait sans doute courir quelques
risques, mais s'il a de la raison, il se garantira de tout incon=
venient sans mener pour cela la vie d'un hermite. Je vous
prie de dire mille choses de ma part à Madame Mozart
que je crois de retour ou du moins près de Salzbourg. J'es=
pere que Mademoiselle Mozart se souvient encore de


INTERNATIONALE
STIFTUNG:
„MOZARTEUM”
1881
[S. 3] increment_line_height_2decrement_line_height_2
moi. Je suis bien fâché que vous soyez cloué à Salzbourg.
adieu, Monsieur, vous connaissez les sentimens que je vous
ai voués, et je vous prie de les regarder comme invariables.
                              à Paris le 21 Février 1778.



Monsieur le Baron de Grimm, Ministre
Plénipotentiaire de Saxe-Gotha,

Rue de la Chaussée d'Antin, près le
Boulevard.
[S. 4] increment_line_height_2decrement_line_height_2
[vacat]