Kritische Edition des Libretto-Erstdrucks Wien 1786 (Libretto)   Kritische Edition des deutschen Libretto-Drucks Wien 1786 (Deutsches Libretto)   Kritische Edition der Vorlage von Beaumarchais, Kehl 1785 (Vorlage)  
SCENA VI
Sechster Auftritt
Il Conte, la Contessa e poi Susanna in gabinetto.
Der Graf, die Gräfin und Susanna im Kabinette.
La Comtesse
Il a craint de vous irriter en se montrant.
Il Conte
Der Graf
Le Comte, hors de lui, crie au cabinet.
(Alla porta del gabinetto con impeto.)
(an der Türe des Kabinetts mit Ungestüm)
    Esci omai, garzon malnato,
Komme nun heraus, boshafter Pursche, geschwind, heraus.
Sors donc, petit malheureux !
sciagurato, non tardar.
La Contessa
Die Gräfin
La Comtessele prend à bras le corps, en l'éloignant.
(Ritira a forza il Conte dal gabinetto.)
(ziehet den Grafen mit Gewalt von dem Kabinette weg)
795
Ah signore, quel furore
Ach, deine Wut gegen ihn macht mich zitternd.
Ah ! monsieur, monsieur, votre colère me fait trembler pour lui. N'en croyez pas un injuste soupçon, de grâce ; et que le désordre où vous l'allez trouver…
per lui fammi il cor tremar.
Il Conte
Der Graf
    E d'opporvi ancor osate?
Willst du dich noch widersetzen?
La Contessa
Die Gräfin
No, sentite…
Nein, aber höre.
Il Conte
Der Graf
Via, parlate.
Rede also.
La Contessa
Die Gräfin
Giuro il ciel ch'ogni sospetto…
O Gott! was für einen Verdacht wird nicht… Die Umstände, in denen du ihn antriffst… (zitternd und erschrocken) mit offenem Halse… bloßer Brust…
800
e lo stato in che il trovate…
sciolto il collo… nudo il petto…
Il Conte
Der Graf
Le Comte
Nudo il petto!… Seguitate.
Offene Brust… Nur weiter.
Du désordre !
La Contessa
Die Gräfin
La Comtesse
    Per vestir femminee spoglie…
Um weibliche Kleider anzuziehen…
Hélas oui ; prêt à s'habiller en femme, une coiffure à moi sur la tête, en veste et sans manteau, le col ouvert, les bras nus ; il allait essayer…
Il Conte
Der Graf
Le Comte
Ah comprendo, indegna moglie,
Ich begreife alles, unwürdiges Weib, (nähert sich dem Kabinette,dann tritt er zurück) will mich alsogleich rächen.
Et vous vouliez garder votre chambre ! Indigne épouse ! ah ! vous la garderez… longtemps ; mais il faut avant que j'en chasse un insolent, de manière à ne plus le rencontrer nulle part.
805
mi vo' tosto vendicar.
(S'appressa al gabinetto, poi torna indietro.)
La Contessa
Die Gräfin
La Comtessese jette à genoux les bras élevés.
(Con forza.)
Mi fa torto quel trasporto,
Jener unüberlegte Zorn beleidiget mich, dein Zweifeln tut mir unrecht.
Monsieur le Comte, épargnez un enfant ; je ne me consolerais pas d'avoir causé…
m'oltraggiate a dubitar.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
    Qua la chiave!
Her da mit dem Schlüssel.
Vos frayeurs aggravent son crime.
La Contessa
Die Gräfin
La Comtesse
(reicht dem Grafen den Schlüssel)
Egli è innocente.
Er ist unschuldig, du weißt…
Il n'est pas coupable, il partait : c'est moi qui l'ai fait appeler.
(Porge al Conte la chiave.)
Voi sapete…
Il Conte
Der Graf
Le Comte, furieux.
Non so niente.
Ich weiß nichts. Gehe von meinem Angesichte: Du Boshafte, du Untreue suchest, mich zu entehren.
810
Va' lontan dagl'occhi miei:
Levez-vous. Ôtez-vous… Tu es bien audacieuse d'oser me parler pour un autre.
un'infida, un'empia sei,
e me cerchi d'infamar.
La Contessa
Die Gräfin
La Comtesse
    Vado… sì… ma…
Ich gehe… ja… aber…
Eh bien ! je m'ôterai, monsieur, je me lèverai ; je vous remettrai même la clef du cabinet : mais, au nom de votre amour…
Le Comte
De mon amour ! Perfide !
La Comtessese lève et lui présente la clef.
Promettez-moi que vous laisserez aller cet enfant sans lui faire aucun mal ; et puisse après tout votre courroux tomber sur moi, si je ne vous convaincs pas…
Il Conte
Der Graf
Le Comte, prenant la clef.
Non ascolto.
Ich mag nichts hören.
Je n'écoute plus rien.
La Contessa
Die Gräfin
Non son rea.
Ich bin an nichts schuldig.
Il Conte
Der Graf
Vel leggo in volto!
Ich lese es dir an der Stirne.
Il Conte
815
Mora, mora e più non sia
Er soll sterben, ja sterben, und mich nicht mehr quälen.
ria cagion del mio penar!
(Der Graf macht das Kabinett auf, Susanna kömmt ganz ernsthaft hervor und bleibt bei der Türschwelle stehen.)
La Contessa
Die Gräfin
La Comtessese jette sur une bergère, un mouchoir sur les yeux.
Ah la cieca gelosia
Ach, die blinde Eifersucht verleitet ihn gewiss zu welcher Übeltat.
Ô Ciel ! Il va périr !
qualche eccesso gli fa far!
(Il Conte apre il gabinetto, Susanna esce sulla porta tutta grave ed ivi si ferma.)
SCENA VII
Siebenter Auftritt
I sudetti e la Susanna ch'esce dal gabinetto.
Die Vorigen und Susanna,(die aus dem Kabinettekömmt.)
Il Conte, la Contessa
Der Graf, die Gräfin
Le Comteouvre la porte et recule.
(Con maraviglia.)
(mit Erstaunen)
    Susanna!
Susanna!
C'est Suzanne !
SCÈNE XVII
La Comtesse, le Comte, Suzanne.
Susanna
Susanna
(ironisch)
Suzannesort en riant.
Signore,
Nun mein Herr! was zaudern Sie? Ergreifen Sie das Schwert, bringen Sie den Pagen um, jenen boshaften Pagen, sehen Sie ihn da.
820
cos'è quel stupore?
(Con ironia.)
Il brando prendete,
« Je le tuerai, je le tuerai. » Tuez-le donc, ce méchant page !
il paggio uccidete,
quel paggio malnato
vedetelo qua.
(Ognuno da sé.)
Il Conte
Der Graf
Le Comte, à part.
825
    Che scola! La testa
Welch ein Stück ist das nicht! Mir schwindelt der Kopf.
Ah ! quelle école ! (Regardant la Comtesse qui est restée stupéfaite.) Et vous aussi, vous jouez l'étonnement ?… Mais peut-être elle n'y est pas seule. (Il entre.)
girando mi va.
La Contessa
Die Gräfin
Che storia è mai questa?
Welches Wunder ist das! Susanna ist da.
Susanna v'è là.
Susanna
Susanna
Confusa han la testa,
In Verwirrung geraten, sind sie ihrer selbst nicht bewußt.
830
non san come va.
Il Conte
Der Graf
    Sei sola?
Bist du allein?
Susanna
Susanna

     Guardate:
Untersuchen Sie, dahinten steckt er vielleicht.
qui ascoso sarà.
Il Conte
Der Graf

     Guardiamo:
Man sehe, er wird hier verstecket sein.
qui ascoso sarà.
(Entra in gabinetto.)
(Der Graf tritt ins Kabinett.)
SCENA VIII
Achter Auftritt
SCÈNE XVIII
Susanna, la Contessa e poi il Conte.
Susanna, die Gräfin, alsdenn der Graf.
La Comtesse assise, Suzanne.
La Contessa
Die Gräfin
Suzanneaccourt à sa maîtresse.
    Susanna, son morta:
Susanna, ich bin außer mir.
Remettez-vous, madame, il est bien loin, il a fait un saut…
835
il fiato mi manca.
Susanna
Susanna
La Comtesse
(Allegrissima addita alla Contessa la finestra onde è saltato Cherubino.)
(freudenvoll weiset die Gräfin auf das Fenster hin, bei dem Cherubin hinausgesprungen)
Più lieta, più franca:
Mehr Mut, frischer, er ist schon sicher.
Ah, Suzon, je suis morte.
in salvo è di già.
SCÈNE XIX
La Comtesse assise, Suzanne, le Comte.
Il Conte
Der Graf
Le Comtesort du cabinet d'un air confus. Après un court silence.
(Esce confuso dal gabinetto.)
(tritt verwirrt aus dem Kabinette)
    Che sbaglio mai presi!
Welch ein Irrtum! Kaum kann ich es glauben; habe ich dich ungerecht beleidiget, ich bitte um Vergebung; doch einen solchen Spaß zu unternehmen, ist zu grausam.
Il n'y a personne, et pour le coup j'ai tort. – Madame… vous jouez fort bien la comédie.
Appena lo credo;
840
se a torto v'offesi
perdono vi chiedo,
Suzanne, gaiement.
Et moi, Monseigneur ?
(La Comtesse, son mouchoir sur sa bouche pour se remettre, ne parle pas.)
(Suzanne, la Comtesse assise, le Comte.)
Le Comtes'approche.
Quoi, madame, vous plaisantiez ?
La Comtesse, se remettant un peu.
Eh ! pourquoi non, monsieur ?
Le Comte
ma far burla simile
Quel affreux badinage ! et par quel motif, je vous prie ?…
è poi crudeltà.
La Contessa, Susanna
Die Gräfin, Susanna
La Comtesse
(La Contessa col fazzoletto alla bocca per celar il disordine di spirito.)
Le vostre follie
Deine|Ihre Torheiten verdienen keine Nachsicht.
Vos folies méritent-elles de la pitié ?
845
non mertan pietà.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
    Io v'amo.
Ich liebe dich.
Nommer folies ce qui touche à l'honneur !
La Contessa
Die Gräfin
La Comtesse, assurant son ton par degrés.
(Rinvenendo dalla confusione a poco a poco.)
(erholt sich nach und nach)
Nol dite.
Nur das nicht.
Me suis-je unie à vous pour être éternellement dévouée à l'abandon et à la jalousie, que vous seul osez concilier ?
Il Conte
Der Graf
Le Comte
Vel giuro.
Ich schwöre es.
Ah ! madame, c'est sans ménagement.
Suzanne
Madame n'avait qu'à vous laisser appeler les gens.
Le Comte
Tu as raison, et c'est à moi de m'humilier… Pardon, je suis d'une confusion !…
Suzanne
Avouez, Monseigneur, que vous la méritez un peu !
Le Comte
Pourquoi donc ne sortais-tu pas lorsque je t'appelais ? Mauvaise !
Suzanne
Je me rhabillais de mon mieux, à grand renfort d'épingles, et Madame qui me le défendait avait bien ses raisons pour le faire.
La Contessa
Die Gräfin
(aufgebracht mit Nachdruck)
Mentite.
Du lügest; ich bin die Boshafte, die Untreue, die dich immer hintergehet.
(Con forza e collera.)
Son l'empia, l'infida
che ognora v'inganna.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
850
Quell'ira, Susanna,
Hilf mir, Susanna, ihren Zorn zu besänftigen.
Au lieu de rappeler mes torts, aide-moi plutôt à l'apaiser.
m'aita a calmar.
Susanna
Susanna
Così si condanna
So strafet man jeden, der argwöhnisch sein kann.
chi può sospettar.
La Contessa
Die Gräfin
La Comtesse
(Con risentimento.)
(aufgebracht)
    Adunque la fede
Die Treue einer liebenden Seele hatte also eine so grausame Vergeltung zu hoffen.
Non, monsieur ; un pareil outrage ne se couvre point. Je vais me retirer aux Ursulines, et je vois trop qu'il en est temps.
855
d'un'anima amante
sì fiera mercede
doveva sperar?
Le Comte
Le pourriez-vous sans quelques regrets ?
Suzanne
Je suis sûre, moi, que le jour du départ serait la veille des larmes.
La Comtesse
Eh ! quand cela serait, Suzon ? j'aime mieux le regretter que d'avoir la bassesse de lui pardonner ; il m'a trop offensée.
Il Conte
Der Graf
Quell'ira, Susanna,
O hilf mir doch, Susanna, jenen Zorn zu besänftigen.
m'aita a calmar.
Susanna
Susanna
(In atto di preghiera.)
(bittweise)
860
    Signora…
Meine Frau!
Il Conte
Der Graf
Le Comte
(In atto di preghiera.)
(bittweise)
    Rosina…
Rosine!
Rosine !…
Ende
La Contessa
Die Gräfin
La Comtesse
(Al Conte.)
Crudele!
Grausamer! – Ich bin nicht jene mehr, ich bin die Elende, die du verlassen und über deren Verzweiflung du dich freuest.
Più quella non sono,
Je ne la suis plus, cette Rosine que vous avez tant poursuivie ! Je suis la pauvre comtesse Almaviva, la triste femme délaissée, que vous n'aimez plus.
ma il misero oggetto
del vostro abbandono,
865
che avete diletto
di far disperar.
Suzanne
Madame !
Il Conte, Susanna
Der Graf
Le Comte, suppliant.
    Confuso, pentito,
Meine Verwirrung, meine Reue strafen mich hinlänglich; habe Mitleiden mit mir.
son|è troppo punito:
abbiate pietà.
Par pitié !
La Contessa
Die Gräfin
La Comtesse
870
Soffrir sì gran torto
Ich kann eine solche Unbild ungerochen nicht leiden.
Vous n'en aviez aucune pour moi.
quest'alma non sa.
Il Conte
Der Graf
    Ma il paggio rinchiuso?
Allein der eingesperrte Page?
La Contessa
Die Gräfin
Fu sol per pruovarvi.
War bloß, um dich auf die Probe zu stellen.
Il Conte
Der Graf
Ma i tremiti, i palpiti?
Doch jene Angst, – das Herzklopfen?
La Contessa
Die Gräfin
875
Fu sol per burlarvi.
Es war nur ein Scherz.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
E un foglio sì barbaro?…
Und ein so grausamer Brief?…
Mais aussi ce billet… Il m'a tourné le sang !
La Comtesse
Je n'avais pas consenti qu'on l'écrivît.
Le Comte
Vous le saviez ?
La Contessa, Susanna
Die Gräfin, Susanna
La Comtesse
Di Figaro è il foglio,
Den Brief schrieb Figaro, den er durch den Basilio…
C'est cet étourdi de Figaro…
Le Comte
Il en était ?
La Comtesse
e a voi per Basilio…
…qui l'a remis à Bazile.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
Ah perfidi! Io voglio…
O ihr Lasterhaften! ich will euch…
Qui m'a dit le tenir d'un paysan. Ô perfide chanteur ! lame à deux tranchants ! c'est toi qui paieras pour tout le monde.
La Contessa, Susanna
Die Gräfin, Susanna
La Comtesse
880
Perdono non merita
Jener verdient keine Nachsicht, der nicht andernverzeihet.
Vous demandez pour vous un pardon que vous refusez aux autres : voilà bien les hommes ! Ah ! si jamais je consentais à pardonner en faveur de l'erreur où vous a jeté ce billet, j'exigerais que l'amnistie fût générale.
chi agli altri nol dà.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
(Con tenerezza.)
(zärtlich)
    Ebben, se vi piace
Wohlan, wenn es dir gefällig ist, sei der Friede allgemein; Rosine wird gegen mich doch nicht unerbittlich sein.
Eh bien, de tout mon cœur, Comtesse. Mais comment réparer une faute aussi humiliante ?
comune è la pace;
La Comtessese lève.
Elle l'était pour tous deux.
Le Comte
Ah ! dites pour moi seul. – Mais je suis encore à concevoir comment les femmes prennent si vite et si juste l'air et le ton des circonstances. Vous rougissiez, vous pleuriez, votre visage était défait… D'honneur il l'est encore.
La Comtesse, s'efforçant de sourire.
Je rougissais… du ressentiment de vos soupçons. Mais les hommes sont-ils assez délicats pour distinguer l'indignation d'une âme honnête outragée, d'avec la confusion qui naît d'une accusation méritée ?
Le Comte, souriant.
Et ce page en désordre, en veste et presque nu…
La Comtesse, montrant Suzanne.
Vous le voyez devant vous. N'aimez-vous pas mieux l'avoir trouvé que l'autre ? en général, vous ne haïssez pas de rencontrer celui-ci.
Le Comte, riant plus fort.
Et ces prières, ces larmes feintes…
La Comtesse
Vous me faites rire, et j'en ai peu d'envie.
Le Comte
Nous croyons valoir quelque chose en politique, et nous ne sommes que des enfants. C'est vous, c'est vous, madame, que le roi devrait envoyer en ambassade à Londres ! Il faut que votre sexe ait fait une étude bien réfléchie de l'art de se composer pour réussir à ce point !
La Comtesse
C'est toujours vous qui nous y forcez.
Suzanne
Laissez-nous prisonniers sur parole, et vous verrez si nous sommes gens d'honneur.
La Comtesse
Brisons là, Monsieur le Comte. J'ai peut-être été trop loin ; mais mon indulgence en un cas aussi grave doit au moins m'obtenir la vôtre.
Le Comte
Mais vous répéterez que vous me pardonnez.
La Comtesse
Est-ce que je l'ai dit, Suzon ?
Suzanne
Je ne l'ai pas entendu, madame.
Le Comte
Eh bien ! que ce mot vous échappe.
La Comtesse
Le méritez-vous donc, ingrat ?
Le Comte
Oui, par mon repentir.
Suzanne
Soupçonner un homme dans le cabinet de Madame !
Le Comte
Elle m'en a si sévèrement puni !
Suzanne
Ne pas s'en fier à elle quand elle dit que c'est sa camariste !
Le Comte
Rosina inflessibile
Rosine, êtes-vous donc implacable ?
885
con me non sarà.
La Contessa
Die Gräfin
La Comtesse
    Ah quanto, Susanna,
O welch ein weiches Herz hab ich nicht, Susanna! Wer wird nun mehr dem Zorn der Frauenzimmer Glauben beimessen?
Ah ! Suzon ! que je suis faible ! quel exemple je te donne ! (Tendant la main au Comte.) On ne croira plus à la colère des femmes.
son dolce di core!
Di donne al furore
chi più crederà?
Susanna
Susanna
Suzanne
890
    Cogli uomin, signora,
Es ist schon mit den Männern nicht anders: Man mag mit ihnen tun, was man will, sich wie immer stellen, es geht doch immer so aus.
Bon ! madame, avec eux ne faut-il pas toujours en venir là ?
girate, volgete,
vedrete che ognora
si cade poi là.
Il Conte
Der Graf
(Con tenerezza.)
(mit Zärtlichkeit)
    Guardatemi…
Einen Blick!
La Contessa
Die Gräfin
Ingrato!
Undankbarer!
Il Conte
Der Graf
Le Comtebaise ardemment la main de sa femme.
(Bacia e ribacia la mano della Contessa.)
(Er küsst der Gräfin zu wiederholten Malen die Hand.)
895
Ho torto e mi pento.
Ich tat dir Unrecht und es reuet mich.
A tre
a tre
Da questo momento
Von nun an wirst mich|werde dich|wird Sie kennenlernen.
questa alma a conoscervi|mi|la
apprender potrà.
SCENA IX
Neunter Auftritt
SCÈNE XX
I sudetti, Figaro.
Die Vorigen und Figaro voll der Freude.
Suzanne, Figaro, la Comtesse, Le Comte.
Figaro, arrivant tout essoufflé.
On disait Madame incommodée. Je suis vite accouru… je vois avec joie qu'il n'en est rien.
Le Comte, sèchement.
Vous êtes fort attentif !
Figaro
Figaro
Figaro
    Signori, di fuori
Mein Herr, draußen sind schon die Geiger: Hören Sie den Schall der Trompeten, hören Sie die Pfeifen. Unter dem Gesange, dem Springen und Tanzen unserer Vasallen nun gehen wir eilends die Hochzeit zu feiern.
Et c'est mon devoir. Mais puisqu'il n'en est rien, Monseigneur, tous vos jeunes vassaux des deux sexes sont en bas avec les violons et les cornemuses, attendant, pour m'accompagner, l'instant où vous permettrez que je mène ma fiancée…
900
son già i suonatori:
le trombe sentite,
i piffari udite;
    tra canti, tra balli
de' nostri vassalli
905
corriamo, voliamo
le nozze a compir.
(Figaro prende Susanna sotto il braccio e va per partire; il Conte lo trattiene.)
(Figaro nimmt Susanna bei der Hand,will abgehen;der Graf hält ihn auf.)
Il Conte
Der Graf
Le Comte
    Pian piano, men fretta.
Langsam, langsam, nicht so eilfertig.
Et qui surveillera la Comtesse au château ?
Figaro
Figaro
Figaro
La turba m'aspetta.
Es erwarten mich schon alle.
La veiller ! elle n'est pas malade.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
Un dubbio toglietemi
Bevor man von hier weggehe, befreie mich eines Zweifels.
Non ; mais cet homme absent qui doit l'entretenir ?
910
in pria di partir.
Figaro, la Contessa, Susanna
Figaro, die Gräfin, Susanna, der Graf
Figaro
    La cosa è scabrosa,
Die Sache ist gefährlich, was wird sie doch für einen Ausgang nehmen? Man muss mit List die Sache entdecken.
Quel homme absent ?
com'ha da finir!
Il Conte
Con arte le carte
convien qui scoprir.
Der Graf
Le Comte
(A Figaro.)
915
    Conoscete, signor Figaro,
Kennt der Herr Figaro, (Er weiset ihm den Brief, den ihm Basilio gebracht.Figaro stellt sich, als wollte er ihn untersuchen.) wer diesen Brief geschrieben hat?
(Mostrandogli il foglio ricevuto da Basilio. Figaro finge d'esaminarlo.)
questo foglio chi vergò?
L'homme du billet que vous avez remis à Bazile.
Figaro
Figaro
Figaro
Nol conosco… nol conosco…
Nein, ich kenne ihn nicht…
Qui dit cela ?
Susanna
Die Gräfin
(A Figaro.)
Nol conosci?
Du kennst ihn nicht?
La Contessa
Susanna
(A Figaro.)
Nol conosci?
Du kennst ihn nicht?
Il Conte
Der Graf
Nol conosci?
Wirklich nicht?
Figaro
Figaro
(A tutti tre, l'un dopo l'altro, con risolutezza.)
(allen, einem nach dem anderen mit Kühnheit)
No, no, no.
Nein, sage ich, nein, nein.
Susanna, la Contessa, il Conte
Susanna, die Gräfin, der Graf
920
    E nol desti a Don Basilio
Hast du ihn nicht dem Basilio gegeben, dass er ihn überbringen…
per recarlo…
Figaro
Figaro
Oibò, oibò.
Ganz und gar nicht.
Susanna, la Contessa, il Conte
Susanna, die Gräfin, der Graf
E non sai del damerino
Weißt du nichts von dem Stutzer, der heute abends im Garten… Du verstehst mich schon…
che stasera nel giardino,
già capisci…
Figaro
Figaro
(nicht mehr so kühn)
Non lo so.
Nein, ich weiß nichts.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
925
    Cerchi invan difesa e scusa,
Umsonst suchst du eine Ausflucht, es hilft keine Entschuldigung, dein ganzes Aussehen verrät dich; ich kenne wohl, dass du mich belügen willst.
Quand je ne le saurais pas d'ailleurs, fripon ! ta physionomie qui t'accuse me prouverait déjà que tu mens.
il tuo ceffo già t'accusa:
vedo ben che vuoi mentir.
Figaro
Figaro
Figaro
(Al Conte.)
    Mente il ceffo, io già non mento.
Mein Aussehen betrügt; ich aber lüge nicht.
S'il est ainsi, ce n'est pas moi qui mens, c'est ma physionomie.
La Contessa, Susanna
Die Gräfin, Susanna
Suzanne
(A Figaro.)
Il talento aguzzi invano,
Deine Spitzfindigkeit ist vergebens, wir haben das Geheimnis schon entdecket, darfst nicht widersprechen.
Va, mon pauvre Figaro, n'uses pas ton éloquence en défaites ; nous avons tout dit.
930
palesato abbiam l'arcano:
non v'è nulla da ridir.
Figaro
Et quoi dit ? vous me traitez comme un Bazile !
Suzanne
Que tu avais écrit le billet de tantôt pour faire accroire à Monseigneur, quand il entrerait, que le petit page était dans ce cabinet où je me suis enfermée.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
    Che rispondi?
Was sagst also?
Qu'as-tu à répondre ?
Figaro
Figaro
Niente, niente.
Nichts, gar nichts.
Il Conte, la Contessa, Susanna
Der Graf, die Gräfin, Susanna
Dunque accordi?
Gestehest du es also ein?
Figaro
Figaro
Non accordo.
Nein.
Susanna, la Contessa
Susanna, die Gräfin
La Comtesse
(A Figaro.)
Eh via, quetati, balordo,
Nun gescheit, du Schelm, der Spaß muss einmal ein Ende nehmen.
Il n'y a plus rien à cacher, Figaro ; le badinage est consommé.
935
la burletta ha da finir.
Figaro, cherchant à deviner.
Le badinage… est consommé ?
Le Comte
Oui, consommé. Que dis-tu là-dessus ?
Figaro
Figaro
Figaro
(Prende Susanna sotto il braccio.)
(nimmt Susanna unter den Arm)
    Per finirla lietamente,
Um die Sache recht lustig auszumachen, und nach komischem Gebrauche, soll nun eine Heurat den Beschluss machen.
Moi ! je dis… que je voudrais bien qu'on en pût dire autant de mon mariage ; et si vous l'ordonnez…
e a l'usanza teatrale,
un'azion matrimoniale
le faremo ora seguir.
Le Comte
Tu conviens donc enfin du billet ?
Figaro
Puisque Madame le veut, que Suzanne le veut, que vous le voulez vous-même, il faut bien que je le veuille aussi : mais à votre place, en vérité, Monseigneur, je ne croirais pas un mot de tout ce que nous vous disons.
Le Comte
Toujours mentir contre l'évidence ! à la fin cela m'irrite.
La Comtesse, en riant.
Eh, ce pauvre garçon ! pourquoi voulez-vous, monsieur, qu'il dise une fois la vérité ?
Figaro, bas, à Suzanne.
Je l'avertis de son danger ; c'est tout ce qu'un honnête homme peut faire.
Suzanne, bas.
As-tu vu le petit page ?
Figaro, bas.
Encore tout froissé.
Suzanne, bas.
Ah, Pécaïre !
La Comtesse
Allons, Monsieur le Comte, ils brûlent de s'unir : leur impatience est naturelle ! entrons pour la cérémonie.
Susanna, la Contessa, Figaro
Susanna, Figaro
(Al Conte.)
940
    Deh signor, nol contrastate,
Mein Herr! widersprechen Sie es nicht, befriedigen Sie meine Wünsche.
consolate i lor|miei desir.
Die Gräfin
So widersprich ihnen doch nicht, befriedige ihre Wünsche.
Il Conte
Der Graf
Le Comte, à part.
(Da sé.)
(bei sich)
Marcellina, Marcellina,
Marzellina! Marzellina! wie lange verweilest du dich!
Et Marceline, Marceline… (Haut.) Je voudrais être… au moins vêtu.
quanto tardi a comparir!
La Comtesse
Pour nos gens ! Est-ce que je le suis ?
SCENA X
Zehnter Auftritt
SCÈNE XXI
I sudetti; Antonio, giardiniere, infuriato, con un vaso di garofani schiacciato.
Die Vorigen, Anton Gärtner(ganz rasend mit einem zusammengeschlagenen Nelkenstocke.)
Figaro, Suzanne, la Comtesse, Le Comte, Antonio.
Antonio
Anton
Antonio, demi-gris, tenant un pot de giroflées écrasées.
    Ah signore… signor…
Ach, mein Herr… mein Herr…
Monseigneur ! Monseigneur !
Il Conte
Der Graf
Le Comte
(Con ansietà.)
Cosa è stato?
Was ist denn geschehen?
Que me veux-tu, Antonio ?
Antonio
Anton
Antonio
(mit Angst)
945
Che insolenza! Chi 'l fece? Chi fu?
Welch eine Spitzbüberei! Wer hat es getan! Wer war's!
Il Conte, la Contessa, Susanna, Figaro
Der Graf, die Gräfin, Susanna, Figaro
Cosa dici, cos'hai, cosa è nato?
So sage, was ist dir? Was ist geschehen?
Antonio
Anton
(Come sopra.)
(wie oben)
Ascoltate.
Hören Sie nur.
Figaro, il Conte
Figaro, der Graf
Via, parla, di', su.
Nun, so rede doch.
Antonio
Anton
    Dal balcone che guarda in giardino
Bei dem Fenster, so gegen den Garten schauet, sehe ich täglich allerhand Sachen hinauswerfen, und kurz vorher sah ich – kann es ärger sein? – einen Menschen hinunterwerfen.
Faites donc une fois griller les croisées qui donnent sur mes couches. On jette toutes sortes de choses par ces fenêtres ; et tout à l'heure encore on vient d'en jeter un homme.
mille cose ogni dì gittar veggio;
950
e poc'anzi – può darsi di peggio? –
vidi un uom, signor mio, gittar giù!
Il Conte
Der Graf
Le Comte
(Con vivacità.)
(mit Lebhaftigkeit)
    Dal balcone?
Von dem Fenster?
Par ces fenêtres ?
Antonio
Anton
Antonio
(Additandogli il vaso di fiori schiacciato.)
(weiset ihm den gebrochenen Nelkenstock)
Vedete i garofani.
Sehen Sie die Nelken.
Regardez comme on arrange mes giroflées.
Il Conte
Der Graf
In giardino?
In dem Garten?
Antonio
Anton
Sì.
Ja.
Susanna, la Contessa
Susanna, die Gräfin
Suzanne, bas, à Figaro.
(Basso a Figaro.)
(still zu Figaro)
Figaro, a l'erta.
Figaro, mache dich gefasset.
Alerte, Figaro ! alerte.
Il Conte
Der Graf
Cosa sento!
Was höre ich?
La Contessa, Figaro, Susanna
Die Gräfin, Figaro, Susanna
(Piano.)
(still)
Costui ci sconcerta.
Der Kerl störet uns.
Die Gräfin, Figaro, Susanna
Figaro
(Forte.)
(laut)
955
quel briaco che viene a far qui?
Was will der Besoffene da?
Monseigneur, il est gris dès le matin.
Antonio
Vous n'y êtes pas. C'est un petit reste d'hier. Voilà comme on fait des jugements… ténébreux.
Il Conte
Der Graf
Le Comte, avec feu.
(Ad Antonio con foco.)
(in vollem Eifer)
    Dunque un uom… ma dov'è, dov'è gito?
Also ein Mensch… aber wo, wo ist er hingegangen?
Cet homme ! cet homme ! où est-il ?
Antonio
Où il est ?
Le Comte
Oui.
Antonio
Anton
Antonio
Ratto ratto il birbone è fuggito
Hurtig floh er davon, und auf einmal sah ich ihn nicht mehr.
C'est ce que je dis. Il faut me le trouver, déjà. Je suis votre domestique ; il n'y a que moi qui prends soin de votre jardin ; il y tombe un homme, et vous sentez… que ma réputation en est effleurée.
e ad un tratto di vista m'uscì.
Susanna
Susanna
Suzanne, bas, à Figaro.
(Piano a Figaro.)
(still zu Figaro)
    Sai che il paggio…
Weißt du, dass der Page…
Détourne, détourne.
Figaro
Figaro
(Piano a Susanna.)
(still zu Susanna)
So tutto, lo vidi.
Ich weiß alles, hab ihn gesehen. (lacht laut) Ha, ha, ha!
(Ride forte.)
960
Ah, ah, ah!
Il Conte
Der Graf
Taci là.
Sei still.
Antonio
Anton
(A Figaro.)
Cosa ridi?
Was lachst du?
Figaro, Susanna
Figaro, Susanna
Figaro
(Ad Antonio.)
Tu sei cotto dal sorger del dì.
Du taumelst im Weine schon bei angehendem Morgen.
Tu boiras donc toujours ?
Antonio
Et si je ne buvais pas, je deviendrais enragé.
La Comtesse
Mais en prendre ainsi sans besoin…
Antonio
Boire sans soif et faire l'amour en tout temps, madame ; il n'y a que ça qui nous distingue des autres bêtes.
Le Comte, vivement.
Répons-moi donc ou je vais te chasser.
Antonio
Est-ce que je m'en irais ?
Le Comte
Comment donc ?
Antonio, se touchant le front.
Si vous n'avez pas assez de ça pour garder un bon domestique, je ne suis pas assez bête, moi, pour renvoyer un si bon maître.
Il Conte
Der Graf
Le Comtele secoue avec colère.
(Ad Antonio.)
    Or ripetimi: un uom dal balcone…
So sag es mir noch einmal: ein Mensch aus dem Fenster…
On a, dis-tu, jeté un homme par cette fenêtre ?
Antonio
Anton
Antonio
…dal balcone…
Aus dem Fenster…
Oui, Mon Excellence ; tout à l'heure, en veste blanche, et qui s'est enfui, jarni, courant…
Il Conte
Der Graf
Le Comte, impatienté.
…in giardino…
In den Garten…
Après ?
Antonio
Anton
Antonio
…in giardino…
In den Garten.
J'ai bien voulu courir après ; mais je me suis donné contre la grille une si fière gourde à la main, que je ne peux plus remuer ni pied ni patte de ce doigt-là.
Susanna, la Contessa, Figaro
Susanna, die Gräfin, Figaro
Ma signore, se in lui parla il vino!
Aber mein Herr! es redet ja der Wein durch ihn.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
(Ad Antonio.)
965
    Segui pure: né in volto il vedesti?
Fahre nur fort: Und hast ihn im Gesichte nicht gesehen?
Au moins tu reconnaîtrais l'homme ?
Antonio
Anton
Antonio
No, nol vidi.
Nein, das nicht.
Oh ! que oui-dà !… si je l'avais vu pourtant.
Susanna, la Contessa
Susanna, die Gräfin
Suzanne, bas, à Figaro.
(Piano a Figaro.)
(still zu Figaro)
Olà, Figaro, ascolta.
Ei, Figaro, merk auf.
Il ne l'a pas vu.
Figaro
Figaro
Figaro
(Ad Antonio.)
(berührt die Nelken mit Verachtung)
Via, piangione, sta' zitto una volta,
Geh, du Dummkopf, sei einmal still, wegen drei Kreuzer einen solchen Lärmen anzufangen! Weil die Tat nicht heimlich bleiben kann: Ich war's, der aus dem Fenster gesprungen ist.
Voilà bien du train pour un pot de fleurs ! combien te faut-il, pleurard ! avec ta giroflée ? Il est inutile de chercher, Monseigneur, c'est moi qui ai sauté.
(Toccando con disprezzo i garofani.)
per tre soldi far tanto tumulto!
Giacché il fatto non può stare occulto,
970
sono io stesso saltato di lì.
Il Conte, Antonio
Der Graf, Anton
Le Comte
    Chi? Voi stesso?
Was? Du? Du selbst?
Comment ? c'est vous !
Susanna, la Contessa
Die Gräfin, Susanna
(Piano.)
Che testa! Che ingegno!
Wie fein!
Figaro
Figaro
(Al Conte.)
Che stupori!
Was Wunder!
Il Conte
Der Graf
No, creder nol posso.
Nein, ich kann es nicht glauben.
Antonio
Anton
Antonio
(A Figaro.)
Come mai diventaste sì grosso?
Wie bist du denn itzt so dick geworden? So warst du nach dem Sprunge nicht.
« Combien te faut-il, pleurard ? » Votre corps a donc bien grandi depuis ce temps-là ? car je vous ai trouvé beaucoup plus moindre et plus fluet !
Dopo il salto non foste così.
Figaro
Figaro
Figaro
975
A chi salta succede così.
Wer springt, dem geschiehet es nicht anders.
Certainement ; quand on saute, on se pelotone…
Antonio
Anton
    Chi 'l direbbe?
Wer sollt es glauben?
Susanna, la Contessa
Susanna, die Gräfin
(A Figaro.)
(Piano.)
Ed insiste quel pazzo!
Er will es noch behaupten.
Il Conte
Der Graf
(Ad Antonio.)
Tu che dici?
Du, was meinest du?
Antonio
Anton
Antonio
E a me parve il ragazzo.
Mich dünkte, es ware der Knabe.
M'est avis que c'était plutôt… qui dirait, le gringalet de page.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
(Con foco.)
(mit Eifer)
Cherubin!
Cherubin!
Chérubin, tu veux dire ?
Susanna, la Contessa
Susanna, die Gräfin
(Piano.)
(still)
Maledetto!
Verfluchter Kerl!
Figaro
Figaro
Figaro
Esso appunto,
Er ist eben von Sevilien zu Pferde angekommen, (ironisch) von Sevilien, wo er vielleicht itzt schon ist.
Oui, revenu tout exprès avec son cheval, de la porte de Séville, où peut-être il est déjà.
da Siviglia a cavallo qui giunto,
980
da Siviglia ov'ei forse sarà.
Antonio
Anton
Antonio
(Con rozza simplicità.)
(mit plumper Einfältigkeit)
    Questo no, questo no, ché il cavallo
Das nicht, das nicht, kein Pferd hab ich daraus nicht springen gesehen.
Oh ! non, je ne dis pas ça, je ne dis pas ça ; je n'ai pas vu sauter de cheval, car je le dirais de même.
io non vidi saltare di là.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
Che pazienza! Finiam questo ballo!
Welch große Geduld! Vollende man diesen Spaß.
Quelle patience !
La Contessa, Susanna
Die Gräfin, Susanna
(Piano.)
(still)
Come mai, giusto ciel! finirà?
Gerechter Himmel! Wie wird es doch ausgehen?
Il Conte
Der Graf
(A Figaro con foco.)
(mit Eifer)
985
    Dunque tu…
Also du –
Figaro
Figaro
(Con disinvoltura.)
(mit Gleichgültigkeit)
Saltai giù.
Bin hinuntergesprungen.
Il Conte, la Contessa, Susanna, Antonio
Der Graf, die Gräfin, Susanna, Anton
Ma perché?
Und warum?
Figaro
Figaro
Il timor…
Die Furcht –
Gli altri
Die andern
Che timor?
Welche Furcht?
Figaro
Figaro
Figaro
(Additando le camere delle serve.)
(weiset auf die Zimmer der Dienstmädchen)
Là rinchiuso,
Dort eingesperret, wartete ich auf jenes liebe Gesichtl… tipp tapp ein ungewöhnliches Getöse – – sie schrien – – das geschriebene Billett – vor Schrecken verwirret sprang ich hinunter – (stellt sich, als hätte er sich dadurch Übel getan) und habe mir den Fuß verdrehet.
J'étais dans la chambre des femmes en veste blanche : il fait un chaud !… J'attendais là ma Suzanette, quand j'ai ouï tout à coup la voix de Monseigneur et le grand bruit qui se faisait : je ne sais quelle crainte m'a saisi à l'occasion de ce billet ; et s'il faut avouer ma bêtise, j'ai sauté sans réflexion sur les couches, où je me suis même un peu foulé le pied droit. (Il frotte son pied.)
aspettando quel caro visetto…
tippe tappe un susurro fuor d'uso…
voi gridaste… lo scritto biglietto…
990
saltai giù dal terrore confuso…
(Stropicciandosi il piede come si fosse fatto del male.)
e stravolto m'ho un nervo del piè.
Antonio
Anton
Antonio
    Vostre dunque saran queste carte
Diese verlorne Schriften werden also vermutlich dein sein –
Puisque c'est vous, il est juste de vous rendre ce brinborion de papier qui a coulé de votre veste en tombant.
che perdeste…
(Porge alcune carte chiuse a Figaro, il Conte gliele toglie.)
(reicht einige Schriften dem Figaro,der Graf nimmt sie hinweg)
Il Conte
Der Graf
Le Comtese jette dessus.
Olà, porgile a me.
Hola, reiche sie mir.
Donne-le-moi. (Il ouvre le papier et le referme.)
Figaro
Figaro
Figaro, à part.
(Piano a Susanna e alla Contessa.)
(still zu Susanna und der Gräfin)
Son in trappola.
(Jetzt bin ich gefangen.)
Je suis pris.
Susanna, la Contessa
Susanna, die Gräfin
(Piano a Figaro.)
Figaro, a l'erta.
Figaro, zur List.
Il Conte
Der Graf
Le Comte, à Figaro.
(Apre il foglio, poi lo chiude tosto.)
(öffnet die Schrift und biegt sie gleich wieder zusammen)
995
Dite un po': questo foglio cos'è?
Sage mir nun, was ist das für eine Schrift?
La frayeur ne vous aura pas fait oublier ce que contient ce papier ni comment il se trouvait dans votre poche ?
Figaro
Figaro
Figaro, embarrassé, fouille dans ses poches et en tire des papiers.
(Cava di tasca alcune carte e finge di guardare.)
(nimmt aus dem Sacke Schriften und stellt sich, als ob er untersuchte)
    Tosto… tosto… n'ho tanti… aspettate.
Gleich… itzt gleich… ich habe deren so viele.
Non sûrement… Mais c'est que j'en ai tant. Il faut répondre à tout… (Il regarde un des papiers.) Ceci ? ah ! c'est une lettre de Marceline, en quatre pages ; elle est belle !… Ne serait-ce pas la requête de ce pauvre braconnier en prison ?… non, la voici… J'avais l'état des meubles du petit château dans l'autre poche…
(Le Comte r'ouvre le papier qu'il tient.)
Antonio
Anton
Sarà forse il sommario de' debiti.
Es wird vielleicht die Rechnung der Schulden sein.
Figaro
Figaro
No, la lista degli osti.
Nein, das Verzeichnis der Wirte.
Il Conte
Der Graf
(A Figaro.)
Parlate.
Rede, und du lass ihn gehen.
(Ad Antonio.)
E tu lascialo.
La Contessa, Susanna, Figaro
Die Gräfin, Susanna, Figaro
(Ad Antonio.)
Lascialo|mi
Lass ihn| gehen. Geh dich von hier.
e parti.
Antonio
Anton
1000
Parto, sì, ma se torno a trovarti…
Ich gehe ja, aber wenn ich dich wieder ertappe…
(Parte.)
(gehet ab)
Figaro
Figaro
Vanne, vanne, non temo di te.
Geh nur, ich fürchte dich nicht.
(Il Conte riapre la carta e poi tosto la chiude.)
Il Conte
Der Graf
(A Figaro.)
(zu Figaro)
    Dunque?…
Also…
(Der Graf öffnet die Schrift und biegt sie wieder zusammen.)
La Contessa
Die Gräfin
La Comtesse, bas, à Suzanne.
(A Susanna piano.)
(still zu Susanna)
Oh ciel! La patente del paggio!
O Himmel! das Patent des Pagen!
Ah dieux ! Suzon, c'est le brevet d'officier.
Susanna
Susanna
Suzanne, bas, à Figaro.
(Piano a Figaro.)
(still zu Figaro)
Giusti dèi! La patente!…
O Gott, das Patent!
Tout est perdu, c'est le brevet.
Il Conte
Der Graf
Le Comtereplie le papier.
(A Figaro ironicamente.)
Coraggio!
Nun wohlan!
Eh bien ! l'homme aux expédients, vous ne devinez pas ?
(Antonio, Figaro, Suzanne, la Comtesse, le Comte.)
Antonio, s'approchant de Figaro.
Monseigneur dit si vous ne devinez pas !
Figarole repousse.
Fi donc ! vilain, qui me parle dans le nez !
Le Comte
Vous ne vous rappelez pas ce que ce peut être ?
Figaro
Figaro
Figaro
(Come in atto di risovvenirsi della cosa.)
(als ob ihm einfiel)
Uh che testa! Questa è la patente
O ich Dummer! das ist das Patent, so mir kurz vorher der Knabe gegeben.
Ah, ah, ah, ah ! Povero ! ce sera le brevet de ce malheureux enfant qu'il m'avait remis, et que j'ai oublié de lui rendre. Oh, oh, oh, oh ! étourdi que je suis ! que fera-t-il sans son brevet ? Il faut courir…
1005
che poc'anzi il fanciullo mi diè.
Il Conte
Der Graf
Le Comte
    Per che fare?
Wozu?
Pourquoi vous l'aurait-il remis ?
Figaro
Figaro
Figaro, embarrassé.
(Imbrogliato.)
(verwirret)
Vi manca…
Es fehlt…
Il… désirait qu'on y fît quelque chose.
Il Conte
Der Graf
Le Comteregarde son papier.
Vi manca?
Was fehlt denn?
Il n'y manque rien.
La Contessa
Die Gräfin
La Comtesse, bas, à Suzanne.
(Piano a Susanna.)
(still zu Susanna)
Il suggello…
Das Insiegel.
Le cachet.
Susanna
Susanna
Suzanne, bas, à Figaro.
(Piano a Figaro.)
(still zu Figaro)
Il suggello…
Das Insiegel.
Le cachet y manque.
Il Conte
Der Graf
Le Comte, à Figaro.
(A Figaro che finge di pensare.)
(zu Figaro,der sich stellt, als ob er nachdenken wollte)
Rispondi.
Antworte.
Vous ne répondez pas ?
Figaro
Figaro
Figaro
È l'usanza…
Man pflegt…
C'est… qu'en effet il y manque peu de chose. Il dit que c'est l'usage…
Il Conte
Der Graf
Le Comte
(schauet die Schrift an und sieht, dass das Insiegel fehlt: zerreißet das Papier)
Su via, ti confondi?
Weiter! Gerätst du in Verwirrung?
L'usage ! l'usage ! l'usage de quoi ?
Figaro
Figaro
Figaro
È l'usanza di porvi il suggello.
Man pflegt, ein Insiegel darauf zu setzen.
D'y apposer le sceau de vos armes. Peut-être aussi que cela ne valait pas la peine.
Il Conte
Der Graf
Le Comterouvre le papier et le chiffonne de colère.
(Guarda e vede che manca il suggello, squarcia la carta; con somma collera gitta il foglio.)
(in äußerstem Zorn)
(Da sé.)
1010
Questo birbo mi toglie il cervello;
Der Schelm macht mich wahnsinnig, alles ist für mich ein Geheimnis.
Allons, il est écrit que je ne saurai rien. (À part.) C'est ce Figaro qui les mène, et je ne m'en vengerais pas !
tutto, tutto è un mistero per me.
(Il veut sortir avec dépit.)
Figaro, l'arrêtant.
Vous sortez sans ordonner mon mariage ?
La Contessa, Susanna
Die Gräfin, Susanna
(Da sé.)
Se mi salvo da questa tempesta,
Wenn ich unbeschadet aus diesem Sturme komme, so fürchte ich keinen Schiffbruch mehr.
più non avvi naufragio per me.
Figaro
Figaro
(Da sé.)
Sbuffa invano e la terra calpesta;
Er schnaufet und stampfet umsonst, der Arme weiß weniger als ich.
1015
poverino, ne sa men di me.
SCENA ULTIMA
Letzter Auftritt
SCÈNE XXII
I sudetti, Marcellina, Bartolo e Basilio.
Die Vorigen, Marzellina, Bartholo und Basilio.
Bazile, Bartholo, Marceline, Figaro, le Comte, Grippe-Soleil, La Comtesse, Suzanne, Antonio; valets du Comte, ses vassaux.
Marcellina, Bartolo, Basilio
Marzellina, Bartholo, Basilio
Marceline, au Comte.
(Al Conte.)
    Voi, signor, che giusto siete,
Sie, gnädiger Herr, weil Sie gerecht sind, müssen uns itzt anhören.
Ne l'ordonnez pas, Monseigneur ! Avant de lui faire grâce, vous nous devez justice. Il a des engagements avec moi.
ci dovete or ascoltar.
Il Conte
Der Graf
Le Comte, à part.
(Da sé.)
Son venuti a vendicarmi,
Sie sind gekommen, mich zu rächen.
Voilà ma vengeance arrivée.
Die Gräfin
io mi sento a consolar.
Nun fühle ich ein Vergnügen.
Susanna, la Contessa, Figaro
Figaro
(Da sé.)
1020
Son venuti a sconcertarmi,
Sie sind gekommen, mich zu stören.
Susanna
qual rimedio ritrovar?
Wie sollte man dem allen abhelfen?
Figaro
Figaro
Figaro
(Al Conte.)
    Son tre stolidi, tre pazzi;
Diese sind drei Dummköpfe, drei Narren; was wollen sie denn haben?
Des engagements ? de quelle nature ? Expliquez-vous.
cosa mai vengono a far?
Marceline
Oui, je m'expliquerai, malhonnête !
(La Comtesse s'assied sur une bergère. Suzanne est derrière elle.)
Il Conte
Der Graf
Le Comte
Pian pianin, senza schiamazzi
Sachte und ohne Getümmel sage jeder sein Begehren.
De quoi s'agit-il, Marceline ?
1025
dica ognun quel che gli par.
Marcellina
Marzellina
Marceline
    Un impegno nuziale
Dieser da hat sich verpflichtet, mich zu heuraten, und fordere, dass er den Vertrag vollzuziehen angehalten werde.
D'une obligation de mariage.
Figaro
Un billet, voilà tout, pour de l'argent prêté.
Marceline, au Comte.
ha costui con me contratto:
Sous condition de m'épouser. Vous êtes un grand seigneur, le premier juge de la province…
e pretendo che il contratto
deva meco effettuar.
Figaro, la Contessa, Susanna
Die Gräfin, Figaro, Susanna
1030
Come! Come!
Wie denn! wie denn!
Il Conte
Der Graf
Le Comte
Olà, silenzio:
Ei, still: Ich muss hier das Urteil sprechen.
Présentez-vous au tribunal ; j'y rendrai justice à tout le monde.
io son qui per giudicar.
Bartolo
Bartholo
Bazile, montrant Marceline.
    Io, da lei scelto avvocato,
Ich, von ihr erwählter Rechtsfreund, komme her, ihre rechtmäßige Forderung kundzumachen und sie zu verteidigen.
En ce cas, Votre Grandeur permet que je fasse aussi valoir mes droits sur Marceline ?
vengo a far le sue difese,
le legitime pretese
1035
io qui vengo a palesar.
Le Comte, à part.
Ah ! voilà mon fripon du billet.
Figaro, la Contessa, Susanna
Figaro, die Gräfin, Susanna
Figaro
Un birbante!…
Ein Schelm…
Autre fou de la même espèce !
Il Conte
Der Graf
Le Comte, en colère, à Bazile.
Olà, silenzio:
Ei, still: Ich muss hier das Urteil sprechen.
Vos droits ! vos droits ! Il vous convient bien de parler devant moi, maître sot !
io son qui per giudicar.
Antonio, frappant dans sa main.
Il ne l'a, ma foi, pas manqué du premier coup : c'est son nom.
Le Comte
Marceline, on suspendra tout jusqu'à l'examen de vos titres, qui se fera publiquement dans la grand-salle d'audience. Honnête Bazile ! agent fidèle et sûr ! allez au bourg chercher les gens du Siège.
Bazile
Pour son affaire ?
Le Comte
Et vous m'amènerez le paysan du billet.
Bazile
Est-ce que je le connais ?
Le Comte
Vous résistez !
Bazile
Je ne suis pas entré au château pour en faire les commissions.
Le Comte
Quoi donc ?
Bazile
Homme à talent sur l'orgue du village, je montre le clavecin à Madame, à chanter à ses femmes, la mandoline aux pages ; et mon emploi surtout est d'amuser votre compagnie avec ma guitare, quand il vous plaît de l'ordonner.
Grippe-Soleils'avance.
J'irai bien, Monsigneu, si cela vous plaira.
Le Comte
Quel est ton nom, et ton emploi ?
Grippe-Soleil
Je suis Grippe-Soleil, mon bon Signeu ; le petit patouriau des chèvres, commandé pour le feu d'artifice. C'est fête aujourd'hui dans le troupiau ; et je sais oùs-ce qu'est toute l'enragée boutique à procès du pays.
Le Comte
Ton zèle me plaît, vas-y ; (À Bazile.) mais vous, accompagnez monsieur en jouant de la guitare, et chantant pour l'amuser en chemin. Il est de ma compagnie.
Grippe-Soleil, joyeux.
Oh ! moi, je suis de la… ?
(Suzanne l'apaise de la main, en lui montrant la Comtesse.)
Bazile, surpris.
Que j'accompagne Grippe-Soleil en jouant ?…
Le Comte
C'est votre emploi ! Partez, ou je vous chasse. (Il sort.)
SCÈNE XXIII
Les acteurs précédents, excepté le Comte.
Bazile, à lui-même.
Ah ! je n'irai pas lutter contre le pot de fer, moi qui ne suis…
Figaro
Qu'une cruche.
Bazile, à part.
Au lieu d'aider à leur mariage, je m'en vais assurer le mien avec Marceline. (À Figaro.) Ne conclus rien, crois-moi, que je ne sois de retour. (Il va prendre la guitare sur le fauteuil du fond.)
Figarole suit.
Conclure ! oh ! va, ne crains rien ; quand même tu ne reviendrais jamais… Tu n'as pas l'air en train de chanter ; veux-tu que je commence ?… allons, gai ! haut, la-mi-la, pour ma fiancée. (Il se met en marche à reculons, danse en chantant la séguedille suivante. Bazile accompagne, et tout le monde le suit.)
Séguedille (Air noté)
    Je préfère à richesse
La sagesse
De ma Suzon ;
Zon, zon, zon,
Zon, zon, zon,
Zon, zon, zon,
Zon, zon, zon.
    Aussi sa gentillesse
Est maîtresse
De ma raison ;
Zon, zon, zon,
Zon, zon, zon,
Zon, zon, zon,
Zon, zon, zon.
(Le bruit s'éloigne, on n'entend pas le reste.)
Basilio
Basilio
    Io, com'uom al mondo cognito,
Ich, als ein der Welt bekannter Mann, komme, um Zeugenschaft für die mittelst geborgten Geldes versprochene Ehe abzulegen.
vengo qui per testimonio
1040
del promesso matrimonio
con prestanza di danar.

Tutti.

Alle.
Il Conte, Marcellina, Basilio, Bartolo
Der Graf, Marzellina, Basilio, Bartholo
    Che bel colpo, che bel caso!
Welch ein schöner Streich, welch schöner Zufall!Allen ist die Nase gewachsen.Ein uns wohlwollender Gotthat uns|siehiehergeschicket.
È cresciuto a tutti il naso.
Qualche nume a noi propizio
1045
qui li|ci ha fatti capitar.
Gli altri
Die andern
    Son confusa|confuso, son stordita|stordito,
Ich bin verwirret, ich bin betrübt, bin verzweifelt; gewiss welcher Teufel von der Hölle hat sie hier geschicket.
disperata|disperato, sbalordita|sbalordito.
Certo un diavol de l'inferno
qui li ha fatti capitar.
Susanna, Figaro, la Contessa
Figaro, Susanna, die Gräfin
1050
    Son tre matti.
Sie sind drei Narren.
Il Conte
Der Graf
Lo vedremo:
Wir werden es sehen:Man wird den Vertrag lesen,alles muss ordentlich abgehandelt werden.
il contratto leggeremo,
tutto in ordin deve andar.
(Tutti come sopra.)
(Allewie oben.)
Fine dell'atto secondo.
Ende des zweiten Aufzuges.